LA PREMIÈRE FOIS QUE VOUS VOUS ÊTES MAQUILLÉE, C'ÉTAIT...?

HIMITSU

La boÎte à secrets...

La boîte à secrets ou himitsu-bako est une longue tradition japonaise. De tous temps, les femmes les ont utilisées pour cacher des secrets calligraphiés sur des bouts de soie ou de papier. Shiseido vous en propose une adaptation à son image, mixant tradition et modernité. Cette rubrique est la vôtre, à vous d’y prendre la parole en postant vos avis sur nos produits ou en partageant votre point de vue sur des sujets qui nous concernent toutes et tous.
C'est ici que vous pouvez gagner le maximum de e-KIROKU : chacun de vos témoignages publiés vous en rapporte 30 !
 

ME CONNECTER

M’inscrire

VOS AVIS PRODUITS

VISAGE
LES SPECIALISTES
CORPS & CHEVEUX
Body Creator (46)
Advanced Essential Energy (9)
Déodorants (24)
Shiseido Global Bodycare (19)
SOLAIRES
Maquillage Solaire (49)
Protection (37)
Après Soleil (12)
Auto-Bronzants (14)
MAQUILLAGE
Teint (226)
Lèvres (168)
Yeux (231)
PARFUMS
Zen (59)
Zen for Men (19)
HOMME
Nettoyer & Raser (15)
Soins Visage (27)

ENTRE-NOUS

CONVERSATIONS…

Qu'allez vous garder dans votre vanity après votre grand ménage de printemps ? (17)
Le printemps approche, est-ce pour vous la saison de la beauté ? (41)
Prendre soin de soi est-il aussi penser aux autres ? (28)
Quelles sont vos résolutions beauté pour 2014 ? (31)
Que pensez-vous d'un homme qui prend soin de sa peau ? (32)
Quels sont selon vous les bienfaits du maquillage ? (35)
L'automne est-il le printemps de la peau ? (33)
Comment allez-vous donner du souffle à votre rentrée ? (26)
Que pensez-vous des Compacts Solaires Shiseido ? (11)
Que vous évoque le Japon ?... (56)
Quel est votre secret pour un maquillage qui tient toute la journée ? (36)
Papa : ce que vous aimeriez ou auriez aimé lui dire ? (27)
Racontez-nous votre plus fort souvenir olfactif... (53)
QUEL EST VOTRE PLUS BEL AGE ET POURQUOI ? (50)
ETES-VOUS EN PAIX AVEC VOTRE CORPS ? (73)
Que retiendrez-vous du 140ème anniversaire Shiseido ? (40)
VOUS AVEZ LE POUVOIR DE RENCONTRER VOTRE "VOUS" DU FUTUR (+20ANS) : QUELLE QUESTION LUI POSERIEZ-VOUS ? POURQUOI ? (76)
RACONTEZ VOTRE PIRE MAKE-UP FAUX PAS? (66)
QUELLES TENDANCES MODES HIVER 2013 VOUS TENTENT? (44)
FW 2012-13: QUELLES TENDANCES MAKE-UP VOUS FONT DE L'OEIL ? (60)
VOTRE PLUS BEL ÉTÉ... (43)
CET ÉTÉ, C'EST JURÉ, JE... (81)
QUELS SUJETS OU TYPES D'ARTICLES SOUHAITERIEZ-VOUS TROUVER DANS LE BLOG ? (52)
COMMENT ENTRETENEZ-VOUS VOTRE CORPS ? (104)
COMMENT DÉFINIRIEZ-VOUS LA MARQUE SHISEIDO ? (78)
QUEL BUDGET CONSACREZ-VOUS À VOS PRODUITS DE BEAUTÉ? (109)
QU'AIMEZ-VOUS LE + ET LE - SUR CE SITE ? (79)
VOS BONNES RÉSOLUTIONS POUR LES MOIS À VENIR... (109)
BEAUTÉ, MAKE-UP… : QUELLE EST VOTRE SAISON PRÉFÉRÉE? POURQUOI? (100)
QUELLE OMBRE CRÈME SATINÉE VOUS FAIT LE PLUS ENVIE? POURQUOI? (90)
VOTRE PIRE CASSE-TÊTE BEAUTÉ ? (164)
COMMENT VOUS MAQUILLEZ-VOUS À LA PLAGE / APRÈS LA PLAGE ? (119)
QUE DISENT/DIRONT VOS RIDES DE VOUS ? (113)
MAMAN... : CE QUE VOUS AIMERIEZ OU AURIEZ AIMÉ LUI DIRE? (112)
QUEL DÉFAUT PHYSIQUE TROUVEZ-VOUS SÉDUISANT ? (117)
QU’ÉVOQUE LE LUXE POUR VOUS ? (94)
VOTRE MEILLEURE ET/OU VOTRE PIRE SAINT-VALENTIN ? (69)
LA PREMIÈRE FOIS QUE VOUS VOUS ÊTES MAQUILLÉE, C'ÉTAIT...? (175)
QUEL EST LE MEILLEUR CONSEIL BEAUTÉ QU'ON VOUS AIT DONNÉ ? (187)
QU'EST-CE QU'UNE BELLE FEMME POUR VOUS ? POURQUOI ? (164)
MAKE-UP DE JOUR OU DU SOIR : COMMENT METTEZ-VOUS VOS YEUX EN VALEUR ? (112)
QUEL EST VOTRE PRODUIT SHISEIDO PRÉFÉRÉ ET POURQUOI ? (86)
S'IL MANQUAIT UN PRODUIT DANS LES GAMMES SHISEIDO, CE SERAIT... (103)
QUELS CADEAUX VOUS COMBLERAIENT POUR NOËL ? (141)
QU'EST-CE QU'UN HOMME SOIGNÉ, POUR VOUS? (110)
POURQUOI VOUS MAQUILLEZ-VOUS? (301)
QUE FAITES-VOUS POUR VOUS OFFRIR UNE PARENTHÈSE BIEN-ÊTRE? (119)
QUEL RAPPORT ENTRETENEZ-VOUS AVEC LE SOLEIL? (177)
ENTRE-NOUS

LA PREMIÈRE FOIS QUE VOUS VOUS ÊTES MAQUILLÉE, C'ÉTAIT...?

COMMENT AUGMENTER MES CHANCES D'ÊTRE PUBLIÉ ?

Pour multiplier vos chances d'être publié, indiquez le nom précis du produit dont vous parlez, sa référence
couleur s'il s'agit de maquillage.

Votre expérience doit éclairer les membres du Club, aussi est-il important de partager des infos sur votre
tranche d'âge, votre type de peau, celle de vos yeux, de vos cheveux... C'est ainsi que vos témoignages
prennent tout leur sens.

Et surtout soyez sincère, ne parlez que de produits que vous connaissez ou avez envie de connaître !

103
forum/la-première-fois-que-vous-vous-êtes-maquillée-cétait
VOUS DEVEZ ÊTRE CONNECTÉ POUR PROPOSER UN COMMENTAIRE
PAS ENCORE MEMBRE DU CLUB?
JE M'INSCRIS !
VOUS DEVEZ ÊTRE CONNECTÉ POUR ACCEDER À CETTE RUBRIQUE
PAS ENCORE MEMBRE DU CLUB?
JE M'INSCRIS !

Afficher les commentaires par 5 10 25

Par Frédérique B.
Les paupières à l'anglaise!
Lors d'un séjour chez ma correspondante anglaise, j'ai acheté pour la première fois une ombre à paupières, un joli vert, en baton comme un rouge à lèvres. Les Anglaises étaient très en avance sur la France, et les ados se maquillaient très couramment. Il faut dire que les prix étaient très accessibles, outre Manche!
Par Sandra L.
Gala de danse
Je devais avoir 8 ans et c'était pour un gala de danse, à Noël si je me rappelle bien. Ma maman avait décidé de me maquiller pour faire comme les grandes qui dansaient aussi. J'en garde un joli souvenir, un beau moment de partage entre une maman et sa fille
Par Anne P.
Pas très jeune
Si on considère que maintenant les jeunes filles se maquillent, pour la plupart dès l'âge de 13-14 ans, j'ai attendu bien plus tard car au pensionnat, c'était strictement interdit, à part le rimmel parce que ça ne se voyait pas. Donc, je ne me suis maquillée, qu'exceptionnellement pendant les vacances, les yeux et les lèvres pour parfaire ma peau bronzée. C'était une autre époque.
Par Aurore O.
16 ans
J'ai commencé à me maquiller vers 16 ans. Certaines de mes amies avaient déjà le droit de se maquiller et donc mes parents m'ont autorisé à mettre du crayon noir. Par la suite, j'ai mis du mascara, fard à paupières... pour ma part j'aime les couleurs assez classiques l'hiver et un peu plus coloré l'été !!
Par Laurence D.
Déjà 27 ans !
... que je me maquille, j'avais 16 ans, je me mettais seulement un khôl noir à l'intérieur de l'oeil... en douce... Puis je me suis dit que ma mère le verrait j'ai donc pris mon courage à deux mains et lui ai demandé... depuis je n'ai pas arrêté. J'ai rapidement opté pour des couleurs tirant sur les verts, ma couleur vestimentaire favorite du moment. Désormais je mets il est vrai plus de temps pour me maquiller, et pas me "farder" comme on le disait avant. Pas facile avec un teint clair, brune et tâches de rousseur :) et yeux bruns... j'adore j'adore c'est vraiment mon truc.
Par Maite D.
Horrible!!!
A 11 ans j'ai voulu faire comme ma grande soeur malheureusement je n'ai pas supporté le fond de teint avec lequel je m'était tartiné le visage résultat, des plaque et des rougeurs partout en plus de ma mère énervé la catastrophe quoi... Du coup j'ai attendu mes 17 ans pour renouveler l'experience non sans apréhension mais c'était dejà mieux 6 ans après lol
Par Delphine L.
Le 1er crayon khôl noir...
Je ne m'étendrai pas sur mes tentatives secrètes de maquillage avec la palette de Maman quand j'étais gamine, en faisant attention au moindre bruit pour ne pas me faire surprendre... La 1ère "vraie" fois c'était à 19 ans. Sur le chemin en allant en cours, j'avais acheté un crayon khôl noir dans une boutique de bazar bon marché. Il coûtait 1.50 euros et je l'ai tout de suite utilisé, en m'aidant du miroir des toilettes de mon etablissement ! Le résultat était un peu maladroit, en partie à cause de mon inexpérience, mais aussi, je l'ai appris plus tard, parce que la qualité de ce crayon était atroce ! A l'époque je ne savais pas non plus que le noir n'était pas forcément la bonne couleur pour moi. Maintenant je n'utilise que du khôl marron ou mauve, et c'est bien mieux. Et j'ai compris que jamais plus je n'acheterai du maquillage dans une boutique bazar du coin ! Bizzarement je n'ai jamais jeté ce crayon, même si je ne l'utiliserai sans doute jamais plus tellement il est mauvais. Pour le souvenir sans doute !
Par Morgane G.
Prise la main dans le sac "à maquillage"
Comme beaucoup je pense, ma première expérience avec le maquillage, je ne devais pas dépasser le lavabo de beaucoup et, sur la pointes des pieds, me voilà piochant dans les trouvailles de la trousse "à maman". Le résultat fut des plus artistiques, ma mère n'était pas de cet avis malheureusement...
Par Isabelle S.
Mon premier maquillage
Pour mes 16 ans, une personne m'a offert un magnifique coffret de maquillage. J'ai essayé de suite, crème de base, fard à paupière, masquara, crayon contour des yeux, crayon contour des lèvres, rouge à lèvres, le résultat était plutôt réussi puis je suis allée rejoindre mes amies et une heure plus tard, cela virait au drame, les yeux enflés, larmoyants et les lèvres gonflées me faisaient terriblement souffrir. Je faisais une réaction allergique... Un cauchemar
Par Rolande F.
Au collège
La première fois que je me suis maquillée c'est à mon entrée en 6ème. Ma mère m'avait acheté un mascara transparent pour tenir mes cils, un gloss brillant, un petit trait noir au coin de l'oeil et un fard à paupière rose. Et le tour était joué. Merci maman.
Par Laura E.
Au collège !
Je venais d'entrer au collège et des filles plus grandes que moi étaient maquillées, ce qui m'a bien évidemment donné envie de faire de même (j'ai toujours voulu grandir plus vite !). Quelques jours après une amie avait piqué pas mal de maquillage appartenant à sa soeur et on s'était barbouillées de rouge à lèvres, de blush... Encore aujourd'hui ça me fait sourir !
Par Aline P.
Une horreur
Mon premier maquillage était vers l'âge de 14 ans. Je voulais imiter mes cousines plus âgées. J'avais mis trop de rouge à lèvre, trop de fond de teint.... trop de tout (même pour le parfum j'en avais mis en abondance). Me regardant dans la glace j'ai décidé de tout ôter avec de l'eau et j'étais en bien plus horrible. De comme cela m'avait énervée, j'ai fait un faux mouvement et j'ai cassé la bouteille de parfum au milieu de la salle de bain. Depuis je me suis améliorée.
Par Mathilde B.
A un spectacle de danse...
...j'avais 4 ans. Fond de teint à gogo, rouge à lèvres carmin; blush rouge également... et je ne parlerai pas de la tenue... je ressemblais à Pretty Woman en miniature!
Par Carine B.
Au collège...
J'ai commencé à me maquiller en 4ème. J'avais la peur au ventre quand je suis allée demander l'autorisation à ma mère. Et pourtant, elle a été très compréhensive alors qu'elle-même ne me maquille jamais ! Sa seule "restriction" : il fallait que ça reste discret. Fin de collège et lycée : je me maquillais uniquement les yeux : du crayon noir et du mascara noir. C'est tout. Et puis j'ai perdu l'habitude avec l'arrivée des enfants. Le matin, il me faut presque 2h pour préparer tout le monde et m'occuper de la maison.... Sur les 2h, je passe 15minutes dans la salle de bain et privilégie l'hydratation de mon corps. Aujourd'hui, je me maquille seulement pour les grandes occasions... J'aimerais trouver le temps de me maquiller plus, au quotidien mais je manque de technique et n'ose pas me lancer... J'ai trop peur que ce soit raté !
Par Sophie D.
Au lycée
On me donne toujours 5 ans de moins, je me suis donc mise au maquillage pour faire plus adulte, plus mature. Je me souviens que j'essayais d'avoir un maquillage naturel, mais quand j'y pense je mettais tellement de fond de teint pour couvrir mon acné que ça devait donner un aspect masque au possible!
Par Fati A.
Un soir devant le miroir
La premiere fois j'ai "emprunté" les maquiallages de ma grande soeur et je me suis amusé devant mon miroir. Ma soeur n'était pas très contente en me voyant avec ses produit à la mains :p
Par Marie M.
Dans les 80's!!
C'était à la fin des années 80, j'étais au lycée et comme le budget était quasi inexistant, c'était tout sur les yeux, donc mascara et crayons de toutes les couleurs folles de ces années là: turquoise, vert vif, rose fuschia, doré.... Un vrai arc en ciel surtout que la modération n’était pas toujours au rendez vous. Heureusement avec l'âge, on s'assagit un peu niveau couleur! (Quoi que...)
Par Stephanie R.
Au collège...
Je me suis maquillé très tôt...! D'une part car j'adore tous ce qui touche au maquillage/beauté/mode et d'une autre part parce que j'avais de l'acné et que je camouflais ces vilains boutons sous une tonne de fond de teint ;) Sinon, mis a part la tonne de fond de teint, j'ai commencé par du mascara transparent et aussi du baume à lèvres coloré!!
Par Lea J.
Jeune fille
Je m'en rappelle comme si c'etait hier, première fois où j'ai pu me maquiller. Mes parents étaient un peu contre le fait que je me maquille, mais au fil du temps ils s'y sont habitués. Maintenant je ne peux plus sortir sans être un minimum maquillée!
Par Bossoreille D.
Je suis tombée dedans
Ma grand mère été responsable du rayon beauté aux galeries lafayette dans le sud, j'allais la voir très souvent et elle me maquillait à chaque fois ( juste un peu de rouge à lèvres) . Plus grande (7/8 ans) j'avait droit à quelques produits que pour moi!! Aujourd'hui je suis conseillère en parfumerie alors le maquillage fait partie de moi...
Par Joannie L.
Au collège :D
La premiere fois que je me suis maquillée c'était au collège, en cinquième je crois. Je m'étais maquillée en bleu turquoise très pailleté (j'adore les couleurs flashy), j'en avais jusqu'au sourcils !! Je comprends pourquoi maintenant on m'appelait pot de peinture...
Par Lilydarkroses M.
Doux et nostalgiques souvenirs
La toute 1ère fois disons que c'était d'abord lors des spectacles de fin d'années en maternelle et CP et que j'étais une toute petite fille qui adorait se déguiser et s'inventer une autre identité. J'ai ainsi été tour à tour : une mignonne petite gitane, une créole ( malgré ma peau claire et mes cheveux blonds de l'époque!) une danseuse étoile en tutu, un clown... Je me rappelle que j'adorais utiliser le maquillage de ma Maman j'essayais en cachète son rouge à lèvre et ses fards. Mais la véritable " seconde " première fois " comme une grande " fut lorsque je vivais chez ma grand mère pendant une année et il y a bien longtemps maintenant ! J'avais environ 14 ans à l'époque et c'est elle qui m'a incité à me maquiller les yeux avec l'une de ses palettes à paupières dans les tons dégradés de bruns. Elle me conseillait et supervisait mais je me rappelle qu'a l'époque ma mère n'avait pas trop apprécié peut-être que c'était trop tôt, trop jeune ! Et il faut dire qu'elle m'avait maquillé de façon assez sophistiquée les yeux !! Mais avec du recul je crois que c'était plutôt parce que ce n'était pas avec elle que j'avais cette première fois de maquillage de "Grande". Aujourd'hui quand j'y repense cela m'évoque un joli souvenir plein de complicité, de nostalgie et de tristesse depuis que ma petite mémé n'est plus là, ça me manque de n'être plus cette jeune fille pleine encore de rêves, d'espoir et d'envies et de complicité avec sa grand-mère. Elle disait que ça me faisait un regard de braise et des yeux de biches avec mes yeux noisettes et que j'allais en chavirer des cœurs !...
Par Nicole C.
Lors de ma rentrée en seconde!
En 6eme et 5 eme, j'étais dans un collège public mais les deux dernières années de collège, je suis partie dans un collège privé. Il était interdit de se maquiller dans ce dernier et de toute façon, cela ne m'intéressait guère. Puis lors de mon entrée en seconde dans un lycee public, je vois pratiquement toutes les filles du lycée maquillée! Ça m'a fait un choc, je me suis sentie... En retard sur les autres. Et j'ai commencé à me maquiller dès le lendemain (enfin, essayé :p parce que maintenant quand j'y repense, fond de teint pas uniforme, eyeliner pas droit... je me dis vraiment comment j'ai fait pour aller au lycée avec une tête pareille!!) aujourd'hui le maquillage est devenu pour moi une véritable passion;)
Par Anastasia U.
Au collège très discretement
J'ai commencé en 4ème pour faire ma jolie! Mais pas question de sortir le mascara noir et le rouge à lèvres bien rouge! Non, juste un mascara transparent pour gaîner les cils et me faire un regard plus papillonant, et un peu de gloss transparent, ou rose clair... ! Maintenant j'ose plus, et heureusement!
Par Anne P.
La première où je suis allée en institut
Comme j'étais en pension, il nous était interdit de nous maquiller, même pas les cils. Je ne me souviens pas de la première fois que je me suis maquillée mais de la première fois où je me suis fait maquiller en institut. C'était pour mon premier réveillon du Nouvel An avec celui qui est maintenant mon mari. Je me suis trouvée ravissante avec un maquillage de soirée et très à l'aise avec ce visage dont les yeux et les lèvres étaient joliment mis en valeur. Ce fut une belle soirée !
Par Mounia K.
Pour aller à la fac !
Alors que je n'avais jamais été attirée par le maquillage, j'ai soudainement décidé à mon arrivée en fac (et influencée par mes amies de l'époque) de commencer à me maquiller... blush orange sur les joues, trait de crayon noir sur les yeux, c'était juste affreux! Heureusement que depuis, j'ai découvert internet et les conseils (avisés) de vrais maquilleurs!
Par Elodie F.
Danse, danse, danse
C'était pour mon spectacle de danse, j'avais 10 ans et c'est maman qui a sortit tout son maquillage, j'était tellement heureuse et excitée, je lui disait encore maman, et du rouge à lèvres et ci et ça... comme j'aurais aimé que tous les jours soient un spectacle de danse à cette époque là!
Par Christine O.
La trousse aux merveilles
Invitée à passer un p'tit week-end en tête-à-tête chez ma Taty BABETH, à 8 ans, le REVE ! Nous dinons en famille et en rentrant elle me propose de me maquiller... Je ne l'ai jamais fait, houhouhou ! Frémissante d’excitation, je piaffe d'impatience devant la fermeture éclair de la trousse aux merveilles ! Et quand elle s'ouvre, un boitier de mascara avec brossette, des crayons aux couleurs délicieuses, des fards à paupières, un blush avec son gros pinceau, 2 ou 3 rouges à lèvres, "so chic" ! Mais que vais-je bien pouvoir faire de tout ça ? Ma gentille BABETH propose de m'expliquer l'ordre dans lequel nous devons utiliser toutes ces choses précieuses. Elle s'exécute et me maquille habilement. Le résultat : j'adore !!! Une petite moi, en mieux. Le souvenir que j'ai préféré et qui n'existe plus aujourd'hui : l'étui à mascara, la brosse que l'on frotte sur le mascara et que l'on applique... Cette expérience est pour moi inoubliable et restera à jamais gravée dans ma mémoire. Un moment doux et raffiné qui m'a donné tant de plaisir... Depuis j'adore me maquiller. Me remémorer ce doux instant m'a donné un petit gout de nostalgie de mes 8 ans !
Par Lucie A.
Assez tôt mais..
A l'âge de 15 ans, sûrement pour attirer l'attention de mon premier amour... Un simple fard à paupière mauve et une touche de mascara (emprunté en douce à ma grande sœur par ailleurs !). Assez contente de moi, je réitère l’expérience, mais cette fois ci, au lieu d'avoir des compliments, une amie m'a affirmé qu'elle me préférait au naturel... J'ai ensuite délaissé le maquillage quelques années pour enfin le retrouver dans toute sa splendeur vers la fin du lycée !
Par Christine L.
Rouge toujours
Une mère qui se maquillait très peu, une adolescence en banlieue dans les années baba cool pendant lesquelles les artifices étaient assez mal considérés et un pouvoir d'achat ultra limité expliquent que j'aie commencé assez tard et m'ont sans doute évité des erreurs funestes. J'ai encore sur les lèvres le goût de mon premier rouge, acheté au Monoprix avec l'exquise sensation de commettre un sacrilège. Le lendemain matin j'avais l'impression qu'on ne voyait que moi et j'aimais ça. J'avais 20 ans et j'ai su que je ne cesserais plus de porter du rouge à lèvres.
Par Catherine F.
Etre une autre
La première fois que je me suis maquillée, c'est à 43 ans, après avoir perdu 26 kg. J'avais envie de voir ce que ça faisait. Je suis allée me faire maquiller sur un stand des Galeries Lafayettes, la conseillère était adorable et a pris beaucoup de temps pour moi. Elle m'a bien conseillée, surtout pour éviter les excès. Je suis repartie avec plein de produits. Même si j'ai beaucoup aimé cette expérience et même si je me maquille maintenant parfois un peu (fards à paupières, rouge à lèvres, blush), je n'ai jamais "accroché". Peut-être est-ce un problème de sensibilité de peau, je ne sais pas, en tout cas j'ai toujours envie de me gratter ou de frotter les zones maquillées. Tous les mascaras que j'ai essayés, même les plus chers, "coulent" et me font des taches sombres sous les yeux. Donc pour moi ça reste pour une grande partie du domaine du rêve inaccessible. J'admire sans comprendre comment elles y arrivent les femmes bien maquillées que je croise dans la rue.
Par Nadine F.
Première fois
La première fois que je me suis maquillée, j'avais 14 ans.J 'étais au collège en classe de 3ème et j'étais toute de fière vis à vis de mes camarades car j'étais la première à oser. Mais le pire, c'est qu'en rentrant chez moi, j'ai oublié de me démaquiller et ma mère a levé les bras au ciel en me voyant ainsi. Mes yeux bleus ressortaient encore plus mais j'ai eu du succès auprés de mes copains et cela valait bien une petite punition HI Hi! (maman, je t'aime).
Par Abeeha S.
A 10 ans
Le première fois que je me suis maquillée, c'était à un mariage, j'avais 10 ans et on m'avait obligé à me maquiller. Franchement, je n'avais pas aimé du tout...
Par Marjorie F.
Depuis toute petite!
Quand j'étais petite ma mère me vernissait les ongles, plus tard j'ai commencé à mettre du labello coloré. Et c'est arrivé à l'adolescence que je m'y suis vraiment mise! Aujourd'hui j'ai du mal à sortir sans!
Par Lola D.
Pour plaire à un garçon
La première fois que je me suis maquillée, j'avais 16 ans. Je me souviens que moi et une de mes copines deviont aller au cinéma avec des amis et parmis eux, il y avait clément qui me plaisait beaucoup. Mon amie se maquillait déjà depuis un certain temps alors je lui ai demandé de m'aider, je voulais un maquillage naturel qui efface mes boutons d'acné. Heureusement qu'elle était là !!! Dans la salle de cinéma, je me suis assise à côté de clément évidemment et il m'a chuchoté dans l'oreille que j'étais vraiment très jolie comme ça.
Par Flore J.
Lors de mes 4 ans
Lors de mes 4 ans, j'ai eu l'immense privilège qu'on m'offre... un baume à lèvres ! Du coup, j'en mettais plusieurs fois par jour pour "mettre du rouge à lèvres", très fière du geste mais juste un peu déçue que ce "rouge à lèvres" soit si terne...
Par Marion S.
Le commencement...
La première fois que je me suis maquillée remonte à l'âge de 14 ans, j'avais découvert dans la trousse de maquillage de ma mère un crayon Yves rocher noir, j'ai voulu immédiatement l'essayer en le mettant dans ma muqueuse. Je suis repartie l'après midi en cours, et j'eu toute l'après midi des compliments sur mes yeux. Depuis ce jour, même si mon maquillage est plus élaboré, je ne quitte jamais mon crayon khôl noir pour souligner mon regard
Par Maud C.
Gala de dance
La première fois que je me suis maquillée était pour mon gala de dance. J'étais toute petite et rat d'opéra. C'est ma mère qui m'avait maquillée pour l'occasion. Avec ma soeur et mes amis nous étions superbe! Quel beau souvenir.
Par Camille A.
...pour faire comme maman
Cela remonte bien à une dizaine d'années (je ne me souviens pas de la date exacte biensûr). En rentrant de l'école, j'avais trouvé sur mon lit une minuscule petite boite carré en plastique transparant qui contenait à l'intérieur un fard à paupière bleu et son petit miroir quand on l'ouvrait. Trop chou ma man-man, j'ai tout de suite adoré et l'ai porté très souvent, d'ailleurs je pense que j'ai toujours la boite quelque part chez moi hihiiiii !!!!
Par Fabienne L.
Mardi gras
La première fois que je me suis maquillée, c'était pour une fête de mardi gras. J'avais 10 ans et je m'étais déguisée en princesse. Une belle robe à volant rose, une petite ombrelle mais surtout mon premier maquillage. Quel bonheur quand ma mère m'a autorisée un soupçon de rouge à lèvres, des pommettes colorées, du bleu sur les yeux. J'étais tellement heureuse et je m'en souviens encore. Ensuite je n'avais qu'une envie, c'était de recommencer...mais mardi gras, ce n'était pas tous les jours! Heureusement, j'ai grandi et je peux me maquiller quand j'en ai envie maintenant.
Par Nursen Y.
Le premier jour...
La première fois que je me suis maquillée remonte à mes 16 ans, plus précisémment mon entrée au lycée. Ma mère m'avait offert ma première palette de fards à paupières adaptés à la couleur de mes yeux (marron). Toute émue je me suis précipitée devant le mirroir afin de commencer ce qui aller être ma passion.
Par Nadine B.
Opération camouflage
Mes débuts en maquillage c'était pour camoufler mon acné, l'aspect terne de la peau, j'utilisais anticerne, fond de teint, poudre et bien sur mascara et gloss pour la touche glamour... Aujourd'hui je maquille moins mon teint et plus mes yeux!
Par Sabrina C.
Il y'a très longtemps!
J'étais en 5ème, je voulais faire comme les copines... Sauf que je n'avais aucune notion de maquillage! Résultat: du JAUNE sur les yeux et du gloss sur les levres... Le top du top!
Par Florence G.
Rouge à lèvres délicieux
Je devais avoir 14 ou 15 ans la première fois que je me suis maquillée pour aller au collège, en secret évidemment! Deux copines et moi avions passé une commande de rouge à lèvres et nous nous étions mises d'accord toutes les trois pour nous maquiller le même jour... C'etait juste une petite boule de rouge à lèvres rose très pâle, qu'on voyait à peine... Mais nous étions si fières, nous devenions "grandes"... Depuis, la gamme de mes rouges s'est agrandie et la couleur s'est affirmée! Et c'est lorsque je ne me maquille pas que ma mère le remarque!!
Par Laurence L.
Pour une boum!
Et oui, et les copines qui m'ont mis du vernis à ongles bleu électrique, et un trait de noir dans les yeux... Au retour, ma mère était complètement paniquée, et m'a fait tout enlever!
Par Ségolène H.
Du camouflage à l'embelissement
C'était pour cacher mon acné durant ma chère et tendre adolescence. Maintenant heureusement je suis sortie de cette période et prend donc bien plus de plaisir à me maquiller discrètement ! Enlumineur, poudre bronzante Shiseido : un duo parfait pour me donner bonne mine !
Par Laetitia R.
A 6 ans !!
J'ai toujours été très féminine! Je me souviens que je volais les chaussuers à talons de ma grand mère et que je m'appliquais sa crème anti âge vers mes 14 ans c'est dire... je crois que je me suis maquillée très jeune! Je me souviens avoir porté du fard à paupières vert et du rouge à lèvres violet! No comment ha ha ha
Par Laetitia B.
A la maternelle
La première fois que je me suis maquillée (ou plutôt barbouillée) c'était à la maternelle, la maitresse avait organisée une petite kermesse avant la fin de l'année scolaire, il y avait toute sorte de petits atelier: pèche aux bonbons, parcours avec une carte pour rechercher un trésor etc... et l’atelier maquillage. Je me souviens encore de ce moment... je mettais double couche de tous ce que je pouvais (surtout des paillettes et des petites étoiles argentées)pour pouvoir maquiller ma petite sœur qui était à la maison, elle était en petite section et moi en grande section... mais ce jour la, elle était malade et n'avait pas pu participer a la kermesse... Je me souviendrais toute ma vie a quel point elle étais heureuse de pouvoir se faire belle elle aussi... Depuis ce jour j'ai toujours partagé mes trucs, mes crèmes et mes cosmétiques avec elle: je lui conseil des produits et elle fait de même. Cette première fois n'a pas été uniquement un début d'une certaine coquetterie, mais a été aussi et surtout le début d'un lien avec ma petite sœur, un des seuls que l'on a conservé depuis l'enfance, et après tant d'années, et qui je l'espère continuera encore très longtemps
Par Anne-laure B.
Comme Arlequin !
La première fois que je me suis maquillée, ou la fois ou je ressemblais à Arlequin, non je n'étais pas une pro et je ressemblais à un personnage de carnaval, d'un teint blanc naturel j'étais soudainement devenue orange, les yeux oui parlons en... l'eye liner, ne sachant pas l'appliquer, me faisait regard de koala pire qu'un oeil au beurre noir, je m'étais jurée de ne plus jamais en remettre et avec le temps j'ai perfectionné cette technique bien sûr, puis le fameux crayon, je pleurais à chaque fois et ça me brulait, l'horreur, la première ou je m'étais maquillée fut une très mauvaise idée j'étais très jeune et je voulais juste faire comme maman et ça ne m'a pas tout de suite réussi.
Par Aurelie G.
La vie active!
La première fois que je me suis "maquillée" c'est lors de mon premier jour en apprentissage, embauchée dans un hôtel 3 étoiles, impossible de faire l'impasse sur la case maquillage, complètement novice en la matière je me suis donc lancée avec du fard a paupière violet et du rouge à lèvres rose...aucun fond de teint ni même mascara ce fut très sommaire...j'avais 17ans. Heureusement que ma soeur était là et a pu, par la suite m'offrir de nombreux conseils ainsi qu'une palette adaptée à mon teint!!
Par Florence A.
Toute pimpante
La première fois que je me suis maquillée remonte à plusieurs années! Il y a 54 ans exactement. J'allais au bal avec mon amie et chez nous, interdiction d'acheter du maquillage. Nous avions pris une betterave rouge que l'on avait passé sur nos pommettes ( bonne mine assurée) et nous avons également coloré nos lèvres ... Que de souvenirs...depuis je ne vous cache pas que ma trousse de maquillage s'est vraiment améliorée.
Par Marine K.
Nouvel An entre amies !
Pour le premier nouvel an que j'ai passé avec mes amies j'avais décidé de me maquiller pour faire comme elles... Je voulais être élégante et me sentir belle ! Seulement je ne savais pas encore comment me mettre en valeur et utiliser correctement et modérément le maquillage. La soirée s'est très bien déroulée et tout le monde à remarquer un changement en moi qui me rendait plus féminine... Merci à toi maquillage !!
Par Christine G.
Mon maquillage dévoilé !
souvenir d'enfance : j'ai 14 ans, Ma grande cousine de 40 ans est venue rendre visite à mes parents : ma mère, belle femme, sans maquillage, ni artifice et mon père adorable et mal-voyant. Je suis assise et déguste mon thé, quand soudain ma cousine me félicite ouvertement sur mon maquillage magnifique et si discret : un trait d'eye-liner noisette, comme la couleur de mes yeux, un mascara léger brun plus foncé, un léger voile abricot sur me pommettes et un rose-abricot pastel sur mes lèvres. Ma mère a baissé les yeux car elle n'avait rien dit puisque mon maquillage était discret, mais mon père eut une réaction choquée à laquelle je ne m'attendait pas : "comment, elle est maquillée, c'est vraiment très vulgaire à son âge". Ma cousine leurs dit alors qu'elle n'avait jamais vu un maquillage si bien réussi, tant il était naturel, discret, précis et vraiment très chic. L'ambiance est donc très vite revenue sereine et j'étais vraiment très fière de ma prouesse adolescente. Aujourd'hui, j'ai 55 ans, j'adore toujours me maquiller, sans lourdeur, sans surcharge, un teint très naturel légèrement poudré (poudre compact Shiseido), pommettes rosées, et je n'oublie jamais mon rouge à lèvres Shiseido fétiche rose PK 419, et je garde ma joie très discrètement lorsque l'on me félicite sur l'éclat de ma jeunesse !
Par Sandra R.
Maquillage
... pour cacher les défauts de mon visage d'adolescente. Le teint me préoccupait en premier lieu, un stick "vert" m'a aidée à cacher les marques disgracieuses de petits boutons. Ma soeur travaillait en parfumerie, une chance! Petit à petit j'ai découvert les grandes marques, et les cours de maquillage. Très vite j'ai appris à mettre en valeur mes yeux clairs et trouvé un fond de teint compact adapté à mon type de peau...
Par Chantal M.
maquillage
Si mes souvenirs sont bons, je pense m'etre maquillée à l'age de l'adolescence donc vers 16 ans. Juste un peu de mascara et de l'ombre à paupière, à cet age là et il y a longtemps on avait un maquillage discret. A notre époque les ados ont des maquillages plus prononcés, elles osent !
Par Nadège P.
La séduction
J'ai commencé à me maquiller vers 14 ans en 3ème au collège... surement pour jouer de mon charme lol... envers les garçons !
Par Rachel B.
Plutôt tard !
Je ne suis pas une accro du maquillage depuis très longtemps. J'ai bien sûr tenté le coup vers mes 13 ans. Je portais à l'époque juste un peu d'ombre à paupière et je n'avais qu'une couleur. Un ton léger de mauve. Mais j'ai vite abandonné, cela ne m'intéressait pas. Je ne m'y suis remise vraiment qu'une dizaine d'années plus tard. Et là je suis tombée réellement dedans et comme beaucoup j'ai du maquillage dans ma coiffeuse plus que de raison !!
Par Waldorf C.
Pas très joli !
J'ai commencé à me maquiller au collège pour faire comme toutes mes copines. Du coup je leur empruntait leur maquillage et celui de ma mère (en cachette bien sûr), et bien sûr le maquillage n'était pas adapté pour moi... Du rose à paillettes sur les yeux, du khol noir version panda, du fond de teint 10 fois trop foncé... depuis j'ai appris à me connaitre et à doser ! Ca va beaucoup mieux!
Par Virginie D.
J'avais 15 ans, ma première boum
J'avais repéré ce garçon tellement beau mais c’était un vieux : j'avais 15 ans et lui 18 alors j'ai mis le paquet ! En arrivant à la boum il m'a regardée et m'a gentiment dit " j'aime bien le truc noir sur tes cils ça fait ressortir tes beaux yeux mais le reste j'aime moins". 30 et quelques années ont passées, il ne m'a jamais vu sans mascara et notre fils non plus!
Par Katia M.
Un peu tôt
La première fois que l'on m'a maquillée, j'avais 13 ans et demi. En fait j'étais gravement malade et je commençais à perdre mes cheveux. Ce jour-là, je suis allée chez ma tante qui avait une amie coiffeuse et qui a accepté de me raser la tête, je n'en pouvais plus de ces mèches qui partaient une à une. Pour que j'ai vraiment l'air d'une fille (et non d'un garçon) ma mère m'a proposé un léger maquillage, c'était aussi me redonner bonne mine. Je me souviens que c'était une petite palette Gemey, un mascara gemey aussi mais pour le reste je ne sais plus car c'était à ma tante. Elle m'a posé un peu de rose pastel sur les paupières, m'a fait un demi trait de crayon brun sous l'oeil et a fermé le mascara quand elle a réalisé que je n'avais plus de cils (ni sourcils d'ailleurs). Un peu de rose sur les joue pour cacher la pâleur et un rouge à lèvre rose-orangé. Je n'avais vraiment pas l'habitude et je ne demandais pas à me maquiller spécialement. Mes parents m'ont donc autorisée à me maquiller en précisant que c'était exceptionnel. Cependant, j'y ai pris goût, tout en restant tout en légèreté, mais cela permet de se sentir jolie et de paraître un peu moins fatiguée. J'espère ne pas avoir plombé l'ambiance, mais c'est mon expérience à moi et...Je suis toujours là, aujourd'hui je me fait toujours belle pour mon mari et ma fille.
Par Patricia M.
Un désastre !!
Je me rappelle au moment de l’adolescence, les premières fois où je me maquillais histoire de faire comme les grandes. Un vrai désastre, cela me fais sourire maintenant que je me rend compte de mes erreurs. Je déposais une couche de fond de teint sur tout le visage et mettais une ombre à paupière bleu foncé pour des yeux marrons ! Faut dire que ma maman n'est pas maquillage du tout donc c'est pas avec elle que j'ai eu des conseils! Maintenant j'essaie de conseiller ma fille adolescente, mais mes conseils ne sont pas toujours écoutés!
Par Sandrine K.
Pour cacher mes boutons d'acné
Adolescente, j'ai été sujette à un acné assez sévère. Je ne supportait plus tous ces boutons rouges qui me défiguraient !!!! J'en ai vraiment souffert! Alors pour essayer de cacher la misère, j'ai utilisé le fond de teint de ma mère. Bon le résultat n'était pas super mais bon... psychologiquement je me sentais mieux. Et puis j'ai commencé à maquiller un peu mes yeux ou mes lèvres, pour attirer l'attention ailleurs que sur mes boutons... Et vraiment j'ai remercié les créateurs de maquillage!!!
Par Lucie H.
Quand j'étais une jeune adolescente...
J'ai débuté tôt, vers l'âge de 12 ans. Mais ce n'était juste qu'un trait de liner, encore ma mère ne m'a laissé faire ça qu'une seule fois. Elle m'a ensuite "interdit" (ses mises en garde sur la santé de ma peau ont été vraiment efficaces) de me maquiller jusqu'à mes 18 ans en m'expliquant qu'à un jeune âge, se maquiller n'est ni bien pour la peau, ni bien psychologiquement. Et je l'en remercie grandement maintenant ! Le maquillage, ce n'est pas pour les enfants, et encore moins pour les adolescentes, qui passent une étape cruciale dans leur vie : se trouver. Et c'est important de connaître le rôle du maquillage, et de le maîtriser, ce qui ne s'apprend qu'après avoir mûri.
Par Gaëlle B.
Assez jeune
Ma maman se maquillait chaque matin, je la trouvait si belle... Et moi, j'étais si moche, j'avais de la coupe rose qui s'accentuait avec ma timidité, donc un jour à 13 ans et demi, j'ai mis un peu de poudre sur mes joues, maman n'avait rien vu ! Puis quelques semaines plus tard je trouvais mon regard fade, donc j'ai ajouté un trait de crayon noir. Maman l'a vu, m'a demandé de le retirer pour l'école, mais m'a autorisé le dimanche. Ensuite j'ai insisté un peu et c'est devenu une habitude que j'ai toujours garde. Maintenant, je suis maman à mon tour et mes 3 petites filles me regardent avec autant d'admiration que moi avec ma mère.
Par Sarra A.
A la fin du collège
En troisième, mais surtout au lycée, de nombreux petits boutons à cause de l'acné parsemaient mon visage. J'ai donc commencé, à ce moment là, à me maquiller! Mais c'est surtout vers 18 ans que j'ai attaqué les "choses sérieuses" ! Rouges à lèvres, smoky, blush ont alors pris une part importante dans ma vie !!
Par Marianne D.
A 18 ans...
à l'époque, interdiction de porter ne serait-ce qu'un trait de crayon noir à la maison. C'est pourquoi, quand j'ai atteint la majorité, je me suis quelque peu "lâchée" et j'ai eu ma période "rock'n'roll" avec trait de liner et bouche rouge pulpeuse! Quelle époque!
Par Chantal L.
C'était affreux !
J'étais au début de l'adolescence. J'ai mis du fard à paupière vert forêt parce que je pensais que ça irait bien avec ma robe vert forêt. C'était pour la fête du jour de l'an. J'ai mis un tas de vert foncé dur ma paupière et c'est tout. Tout le monde me regardait les yeux et n'osait pas me dire de commentaire. J'étais de plus en plus gênée. Je me suis dépêchée de me démaquiller et ça a pris des années avant que je porte à nouveau du maquillage !
Par Cindy C.
Quand j'étais petite fille
Mon premier maquillage remonte à mon enfance/adolescence où j'étais abonnée à un magazine "beauté" avec chaque mois un nouveau produit (rouge, mascara, etc. ). Mais je considère ma première fois dans le maquillage à quelques mois (j'ai 20 ans). Je me suis achetée une palette de fards et grâce à des tutoriels je m'en sors assez bien. :)
Par Tobia M.
Le maquillage chez les hommes
La première fois c'était pour une soirée costumée : la bonne excuse ! Heureusement que maintenant le maquillage chez les hommes n'est plus aussi mal vu. Mais il manque des produits spécifiques homme ! Je les attends avec impatience de la part de Shiseido, même si j'en ai déjà pas mal de ceux existants :)
Par Angéline G.
15 ans.
La trousse à maquillage de ma tante était là, sous mon nez! Ma tante, très belle, m'a poussée à la tentation... petit chapardage, le nécessaire estimé par une novice et me voilà! Belle comme une voiture volée! Le fard à paupières(rose)mal étalé, mon trait d'eye-liner qui à tenté tant bien que mal de se frayer un chemin sur ma paupière,et les lèvres surtout, quelle horreur! Mais j'y ai pris goût, et maintenant c'est un pur moment de délices. J'ai encore honte quand j'y repense! Mais je me trouvais belle et puis le ridicule ne tue pas...
Par Mouna B.
La première fois...
J'avais alors 15 ans et je commençais par me mettre du fond de teint car je me trouvais trop blanche et dès que j'arrivais chez moi je l'enlevais avec une lingette et puis vers l'age de 16 ans j'ai commencé par le mascara puis le crayon... Tout es venu petit à petit mais ma mère n'aimait pas! Elle me criait toujours dessus elle me disait que le maquillage gâche la peau et accélère les rides... Aujourd'hui elle n'est toujours pas d accord avec le fond de teint mais elle me laisse me maquiller les yeux ;-)
Par Cecile R.
Toute toute petite...
J'ai grandi entourée d'une maman et d'une tante (adorées) qui avaient l'immense intérêt pour moi de posséder une trousse de maquillage très très abondante... et si je n'osais pas trop fouiller dans celle de ma maman, je ne me privais absolument pas pour chiper celle de ma tante dès qu'elle venait à la maison, et pour tester tout ce que contenait... résultat voiture volée garanti, mais c'était pour moi un plaisir infini! Et comme je devais avoir 5 ou 6 ans maximum, on ne me grondait que rarement...
Par Marine M.
Première boom entre copains!
Sous le regard et surtout avec les conseils de ma maman, ma première expérience maquillage fut un trait de crayon sous les yeux et un gloss léger et brillant! Tout en finesse et en légèreté, je n'avais que 14 ans! Mais j'étais la plus fière à mon arrivée dans cette première fête d'ados, la confiance en moi rehaussée par ces petits détails beauté!
Par Annabelle V.
Main lourde pour une première...
La première fois que je me suis maquillée, j'étais collégienne. Je devais avoir 16 ans. Je suis arrivée le matin avec mascara, fard à paupière bleu et rose jusqu'aux sourcils et rouge à lèvres rose bonbon que ma soeur m'avais offert à l'époque où on coipait le maquillage de maman pour jouer aux princesses. Je vous laisse imaginer les commentaires... Depuis, j'ai appris à avoir la main légère. Des couleurs flashy, oui, mais avec parcimonie!
Par Barbara G.
A 17 ans
J'avais 17 ans, j'ai commencé par un peu de fond de teint, ensuite le trait de khôl avec le mascara. Par-contre l'envie de mettre du fard est arrivé il y a 4 ans et depuis je ne peux plus m'en passer! Je change de couleur au grès de mes envies!
Par Vanina G.
Une révélation
La première fois que je m'étais maquillée, c'était réussi. C'est ma meilleure amie du collège qui se maquillait et qui s'y connaissait très bien par sa grande soeur et en allant chez elle, elle m'a maquillé légèrement pour voir l'effet que ça faisait. Et c'est vrai, que ça a changé quelque chose dans mon regard,ça m'a mis plus en avant. J'en garde un merveilleux souvenir!
Par Sabrina B.
D'avant à après
La première fois que je me suis maquillée j'ai volé le liner de ma mère. J'ai tellement débordé que le noir est passé de la paupière jusqu'au coin de mon loeil, puis dans l'oeil et sous ma lentille de contact. Ca piquait, je ne voyais plus rien, j'ai beaucoup pleuré haha! Puis j'ai grandi, maintenant j'utilse le Khol Crème de Shiseido et j'ai fait des garçons, pour qu'ils ne me le volent pas mon maquillage !!!!
Par Audrey H.
Sur un coup de tête!
Je m'en rappelle comme si c'était hier, c'était un samedi, j'ai emprunté le khôl noir de ma maman. Aujourd'hui, je porte toujours ce trait acentué avec de la poudre et j'ai d'ailleurs très envie d'essayer l'eye-liner en pot de Shiseido !
Par Laure B.
Comme une souris!
La première fois que je me suis maquillé, c'est lorsque j'étais une souris d'Opéra et que c'était ma première représentation... A cette époque là, cela m'empêchait de trop bouger pour ne pas faire de traces et me faisait mal lorsque je devais tout enlever!. Donc cela s'apparentait plutôt à de la torture qu'à un acte de beauté!
Par ALICIA M.
En cachette...
Je devais avoir 6 ou 7 ans et tous les matins dans la salle de bain, je piquais les rouges à lèvre de maman et les essayais les uns après les autres. Je posais ensuite devant le miroir en faisant la moue, me demandais perplexe comment les femmes pouvaient bien porter une telle chose et me démaquillais en vitesse ! Depuis tout à bien changé et je ne peux plus sortir sans rouge ou gloss !
Par Johanna F.
En première
J'avais 16 ans, mes parents et moi étions invités à manger chez mon oncle. Cela faisait plusieurs jours que je traçais un trait de khôl noir sur la muqueuse inférieure le matin, puis l'effaçais avant d'aller en cours. Ce jour là, c'était un samedi, je n'ai pas effacé le trait de crayon, ni les jours suivants. C'était laid, depuis ma technique s'est améliorée !
Par Flory A.
Pour mon anniverasire !
C'était pour la boum de mes 14ans...Je me suis maquillée légèrement et ma mère ne m'autorisait que peu de choses. Quand j'y repense, le maquillage ne m'allait pas du tout mais bon maintenant je me maquille comme je veux alors je profite!!
Par karine b.
La tête à maquiller
Je devais avoir 8 ans, j'avais demandé pour Noel, une tête qu'on coiffe et qu'on maquille. Je trouvais ma tête de poupée beaucoup plus belle lorsqu'elle était maquillée. Alors je me suis dit : "et pourquoi pas moi?" Tous les matins avant d'aller à l'école, je mettais du fard à paupière et du rouge à lèvres, que j'estompais un max par peur de me faire prendre par ma mère. Tellement estompé que personne ne voyait rien mais moi je me sentais belle. Jusqu'au jour où j'ai dit ça à mon frère, qui a tout répété à ma mère. Elle m'a confisqué le maquillage. :(
Par Sandrine S.
Il n'y avait pas pire
La première fois que je me suis maquillée, je devais avoir une dizaine d'année. Le rouge à lèvre avait débordé de partout. Mes joues ne ressemblaient à rien. Et j'ai mis au moins dix minutes à enlever le tout. Une catastrophe.
Par Ahmed M.
A l'âge de 4ans!
Je suis marocaine et chez nous pendent le ramadan la veille du 27eme jour du ramadan toutes les petites filles jusqu'à leur puberté se maquillent et portent des vêtements traditionnels et prennent des photos ... c'est une habitude!!
Par Aurélie V.
Vers 6/7 ans et résultat catastrophique
Alors que ma baby-sitter s'occupait de mon frère (vers 6 ou 7 ans), j'en ai profité pour utiliser le maquillage de ma mère. J'ai pris le rouge à lèvres le plus rouge et j'en ai mis sur et autour de mes lèvres.(une vrai bouche de clown!!!). J'ai ensuite utilisé son blush, et j'ai fait deux petits rond sur mes joues (comme dans les dessins animés). J'ai pris ensuite une ombre à paupières grise (on aurait cru que j'avais un œil au beurre noir!). J'en ai également mis sur mes habits. Je ne me souviens pas de la réaction de ma baby-sitter...
Par Catherine C.
En colonie de vacances...
Le premier maquillage, c'était pour une "boum" en colonie de vacances, on avait environ 11-12 ans, et ce sont les monitrices qui nous ont initiées (un peu de mascara, simplement, mais c'était déjà une grande découverte... on était toutes contentes!). Je me souviens encore des bons conseils prodigués... par la suite, le premier maquillage seule, c'était en fin de collège (un peu de khôl), pour passer à une combinaison "khol/mascara" au lycée que je n'ai pas abandonnée.
Par Christie B.
Avec un cadeau oublié
J'avais avoir 17ans et en entrant dans ma salle de bain, mes yeux se sont portés sur un crayon noir que ma cousine m'avait donné il y avait de cela quelques temps.. aussi, osais-je l'essayer... j'ai fait un trait à l'intérieur de l'oeil et je trouvais que cela me changeait drôlement ! je me suis amusée à en mettre de plus en plus; je ne mettais plus que cela tous les jours et ce n'était pas tout le temps de bon goût ! la lumière de la salle de bain n'est pas celle de dehors...
Par Hala M.
Adolescente...
La première fois que je me suis maquillée j'avais 12-13 ans lors d'un mariage. ensuite j'ai pris cette habitude de me maquiller tous les jours. j'avais trouvé mon visage embelli et changé!
Par Lydie R.
une catastrophe!!
je devais avoir une quinzaine d'années. Toutes mes copines se maquillaient!!! j'ai donc eu la merveilleuse idée de "piquer" le maquillage de ma maman... évidement je m'en suis donnée à coeur joie, fond de teint, poudre libre, blush, fard à paupière, crayon lèvres et yeux, mascara!!! la totale!! J'étais très fière du résultat, mais mon enthousiasme a vite été brisé par mon papa qui en me voyant a explosé de rire et ma gentiment dit que je ressemblais aux gentilles madames de la nationnale....le pire ça a été mes frères... ils m'ont surnommée dame ginette zezette épouse X pendant des mois!!! Avec le recul, il est vrai que un FDT sable alors qu'on a un teint très clair, du fard à paupières rose avec du mascara bleu électrique, un blush marron clair et un rouge à lèvre fushia avec contour des lèvres marron; ce n'est pas très glam et surtout pas du tout discret... heureusement, depuis, j'ai beaucoup appris!!!!
Par Sandy P.
Un carnage
Je devais avoir 14-15 ans, j'étais dans la salle de bain et j'ai vu la trousse à maquillages de ma grande soeur... Alors je me suis dit que j'allais essayer : quelle catastrophe ! J'ai tout abimé le maquillage et résultat, n'ai pas réussi à me maquiller, ma grande soeur a piqué une crise... Mais par la suite, elle m'a expliqué comment faire : aujourd'hui, j'ai 22ans et je gère pas mal =)
Par Vilia G.
Toute seule !

J'avais 15 ans, ma mère ne se maquillait absolument pas, à peine une crème sur le visage et encore ! Moi, j'étais apprentie secrétaire (eh oui, il y a 40 ans ça existait !) et donc, je commençais à avoir un peu d'argent personnel et mes cours se passant en ville j'avais tout le loisir de voir les stands de maquillage des les grands magasins. J'ai commencé par acheter un mascara et un fard à paupière VERT ! Et un rouge à lèvres très rouge ! Je devais ressembler à un clown, mais j'ai appris avec l'aide des conseillères à doser, à poser les fards, et SURTOUT à me démaquiller tous les soirs ! Super important. A mettre une crème de jour aussi sous mon fond de teint (jusque là, je le mettais à même la peau) je vous rappelle que je n'avais pas de référence chez moi...

Mon premier mascara, mon père l'a jeté, il trouvait que j'étais trop jeune. Je l'ai eu à l'usure, il a fini par ne plus rien dire. Aujourd'hui, j'ai 53 ans, il n'y a pas un jour sans maquillage... J'ai guidé ma fille tout au long de son adolescence, j'ai adouci les fards à paupières mais je ne sors jamais sans mon rouge à lèvre ROUGE ! C'est ma marque de fabrique, mes amies me demandent souvent des conseils et moi je demande régulièrement des conseils sur les stands de maquillage pour m'assurer que je fais tout bien et en fonction de mon âge!

Par Paule F.
Maline
J'avais 16 ans, aucun produit de maquillage mais une belle boite de crayons aquarelle. J'ai porté à ma bouche un beau vert sapin pour l'humecter et m'en suis servi comme d'un Khôl. L'effet produit m'a littéralement affolée et ravie ! Immédiatement remarqué par les garçons au lycée(mais également par mes parents!) ce geste très innocent m'a propulsée dans le monde des grandes. J'ai compris, ce jour-là, le pouvoir de la séduction et l'impact du petit détail qui change tout. Ma mère, pour préserver mes yeux, m'a acheté un vrai crayon, première pièce d'une petite trousse qui s'est très vite remplie !
Par Karine B.
Initiatives d'initiation...

J'ai toujours été attirée par l'univers du maquillage, de la cosmétologie, aussi loin que remontent mes souvenirs. J'ai eu la chance d'avoir une maman très féminine, une Ava Garner, très 1950... Que la petite fille que j'étais observait dans son boudoir, fascinée, captivée...

Des couleurs, des parfums, des sensations, j'avais juste le droit, enfant, de l'imiter en me collant dans son nuage de parfums lorsqu'elle s'aspergeait...

Très vite, j'ai pu de mémoire reproduire ce long trait fin, félin, s'étirant au coin de l'oeil... même si mon premier essai a été avec un feutre noir de ma trousse de coloriage, en petite section maternelle ! J'ai su alors contourner la règle "pas de maquillage lourd" avant quinze ans, en m'attaquant aux "PROFESSIONNELLES des cosmétiques ;) Quelle mère indigne mettrait en péril la vocation d'une petite fille voulant connaitre au mieux son futur métier d'esthécienne/ maquilleuse en les fréquentant (posant des questions/ se documentant/ assistant à des ateliers) ? Lol ;)

Petite maline que j'étais, ces dames, flattées qu'une mini pin-up les presse de questions, les admirent, (voir les "collent"), me donnaient tous les trucs, les ficelles, des manuels... et bien sûr, des échantillons, des cours sur le terrain, etc... Aussi, aux fameux quatorze ans révolus (tant de détermination m'ont permis de "gratter" un an), je maitrisais l'art subtil du maquillage, des soins cosmétiques pour avoir si souvent pratiqué "hors public". Et qu'est-ce que je me suis amusée dans mon adolescence 80's et ses maquillages "revival disco", "couleur ailes de papillon", "baby doll" etc.... !

Par Lydie A.
Premier Make up
J'avais eu cette autorisation de ma mère vers 14, 15 ans et je me suis appliqué un mascara noir volumateur, un peu de blush pour illuminer et égayer mon visage ainsi qu'un gloss. Voici mon conseil pour un premier maquillage tout en discrétion. Et en route pour le collège !
Par Maeva L.
Comme un jeu !

Je suis accro à la coquetterie depuis toutes jeune!!!

Dans la salle de bain... Seule. Maman qui s'occupe du petit frère. Un rouge à lèvres. Un massacre ! Une vraie tête de clown après cette séance de maquillage improvisée !! Et bien sûr... en petite fille à qui l'on n'a pas tout expliqué, je refermais le capuchon du rouge à lèvres sans l'avoir rentré au préalable. Résultat : un rouge à lèvre cassé, au fond du bouchon et une maman vraiment pas contente ! En même temps... à 4 ans, on ne sait pas ce genre de choses !

Par Julie F.
Ouh la la la!!
J'avais acheté une palette avec les copines en solderie, il n'y avait que des couleurs criardes! Nous avons passé l'après midi à nous "faire belle". Lorsque nous sommes descendues voir la mère d'une de mes copines, celle-ci à pouffé de rire. Nous ressemblions à des clowns!!
Par Céline D.
Au collège...
Ma première fois en maquillage était au collège. Ma mère n'avait pas l'habitude de porter quoi que ce soit de féminin, donc pas de maquillage ni de bijoux à la maison! Mais elle n'y voyait pas d'objection et m'a donc guidée vers des teintes pastelles...des bleus pâles pour les yeux, un rose pailleté pour les lèvres et un mascara transparent (histoire de faire comme les grandes!). Résultat: une vraie Barbie!
Par Elena L.
Chez ma grand-mère

Je me suis rappelé de la première fois que je me suis maquillée et c'était il y a très longtemps et j'étais petite encore. Je pense que beaucoup d'entre vous vont se reconnaitre car ce sont des choses qui arrivent souvent aux enfants (et oui, on fait tous des bêtises, même les plus sages). Et bien, ça a été chez ma grand-mère. Une fois ses produits de beauté découverts, j'ai voulu tester ses rouges à lèvres et il paraît qu'il y en avait partout après et le pire c'était le papier peint qu'ils ont dû changer.

Pourtant j'ai été un enfant sage... Mais j'ai commencé à m'intéresser aux produits de maquillage de bonne heure et c'est pour ça qu'aujourd'hui je suis contente de mon expérience - hi-hi-hi et je continue toujours, plus prudemment quand-même !

Par Pascale M.
Aie aie !
J'ai commencé à me maquiller pour la première fois à 16 ans, quand j'en ai eu la permission en fait... Avant à part de la pommade pour nourrir les lèvres rien ! Ayant un teint mate, je ne me suis pas sentie frustrée. Le jour J, je suis sortie de ma chambre toute fière, maman m'a dit "tu as l'air d'un clown" et mon père "vas m'enlever cela toute suite". J'avais forcé sur le fond de teint, je me souviens. J'ai trouvé le juste milieu le samedi d'après et de ma chambre, j'ai passé la porte d'entrée !!! Merci maman, merci papa.
Par Isabelle D.
En cachette et une vraie catastrophe !!

Ma mère se maquillait très peu. Trois produits seulement étaient disponibles : un rouge à lèvres gras et d'une couleur "rouge écarlate", un cake de mascara noir et du blush rouge gras à appliquer aux doigts. Porte fermée à double tour... pour un moment de découverte : terrible le cake de mascara sur lequel on crachait pour "liquéfier" un peu la texture, mais également terribles le rouge à lèvres gras et le blush. Le résultat : gros paquets sur les cils, bouche de mérou rouge écarlate et joues de pantin. Ma mère se maquillant si peu, il n'y avait pas de démaquillant et les produits que j'avais utilisés étaient un peu rances. J'ai donc savonné mon visage, et quand je suis sortie de la salle de bains, le rouge des lèvres et joues restait visible... quant aux yeux, ce n'était pas formidable.

Je n'avais que 15 ans... il y a presque 30 ans. Pour ma fille, je compte l'amener à un atelier beauté Shiseido ou tout au moins au stand afin qu'elle soit correctement conseillée...

Par Stéphanie R.
oh là là
Enfin autorisée par maman, mais là trop de liberté et finalement plus du tout envie de le faire car complètement perdue... J'ai attendu quelques jours et j'ai commencé par un rimel bleu. Aujourd'hui, quand j'y pense ça me fait bien rire!
Par Sophie D.
La découverte des sens !
La première fois que je suis maquillée, j'avais 15 ans. Bizarrement ma mère ne se maquillait jamais, mais j'avais très envie de me lancer. C'est donc avec une grande curiosité que je me suis lancée sous les conseils avisés de ma tante qui est maquilleuse pro : base unifiante, fond de teint, blush, trait de liner et mascara. C'était un maquillage simple mais très bien réalisé et j'ai adoré me voir si "différente", un peu comme quand on sort de chez le coiffeur ou d'une virée shopping. Et la découverte des produits a aussi été très agréable : nouvelles textures, nouvelles odeurs...
Par Emmanuelle E.
Progressivement

A 12 ans le crayon pour les yeux, à 13 le mascara, à 14 le rouge à lèvres, à 15 la poudre... ça a permis d'habituer mes parents ;-)

__________

Nina pour le Club Omotenashi : Oh la coquine ;-)

Par Hélène B.
Au lycée
C'était au lycée, quand on veut devenir "femme" car on entre dans un milieu plus âgé, plus mur... résultat : un désastre, pas de quoi être fière avec le recul... Du khôl partout autour des yeux, qui dégouline en fin de journée, qui me faisait des yeux plus petits qu'ils ne l'étaient déjà ! Aujourd'hui, je pense que l'entrée au lycée n'est pas trop tôt pour se maquiller, mais il faut le faire en étant conseillée et surtout de manière légère (un peu de mascara, un fard à paupières clair pour illuminer) et avec des produits de qualité, plutôt que premier prix (plus durs à appliquer, moins bonne tenue) qu'on achète à cet âge là !
Par mathilde f.
Un vrai cauchemar !
La première fois que je me suis maquillée (à 19ans) ça n'était pas moi qui en ai eu l'idée, mais la patronne de mon stage de l'époque dans un restaurant gastronomique. Elle a eu la bonne idée de me maquiller me trouvant sûrement trop fade à son goût : résultat je me suis retrouvée avec un fard à paupières bleu pêtant, un rouge à lèvres rose immonde et du blush rose histoire de couronner le tout ! J'ai passé ma journée à pleurer; je ne me reconnaissais pas du tout et ne me suis jamais sentie aussi mal à l'aise de toute ma vie. En rentrant chez moi, un ami a lui aussi halluciné en me voyant et surtout si triste; je ne suis jamais retournée dans ce restaurant après ça. Ce résultant m'ayant traumatisée, je ne me suis pas maquillée avant plusieurs années à savoir depuis 4ans seulement (pour info j'ai 31 ans). Alors surtout, ne forcez personne à être ce qu'il n'est pas.
Par Irina P.
Amusant!
Quand j'étais petite j'ai toujours voulu essayer les produits cosmétiques de ma mère. Il me semblait féérique de se maquiller! Alors, une fois j'ai profité de son absence et j'ai éssayé litterallement tout ce que j'avais trouvé dans sa trousse de maquillage. Résultat: je ressemblais plutôt à une poupée très colorée mais j'étais super-contente! L'expérience est venue plus tard...
Par Marion T.
A 8 ans!
En tout cas c'est le plus loin que je me souvienne... Tous les samedis soirs, je prenais un bon bain moussant, mettais un pyjama propre... Et me maquillais à outrance! Des fins de tube de rouge à lèvres, des restes de fards à paupière... La technique n'y était pas, le coeur oui! Ensuite, je dansais toute la soirée devant les émissions du samedi soir. Un bon souvenir!
Par Sylvie L.
Tardivement "customisée" pour un ami
La première fois que je me suis maquillée, je devais avoir 25 ans. Je suis et reste naturelle en temps normal, mais un jour, un ami, du style très soigné, devait venir me chercher pour partir en Italie. Et là, ma soeur, m'a secouée en me faisant une grande leçon de vie, à savoir: les filles, ça se maquillent, et ma mère de rajouter "c'est plus agréable à regarder!" Alors, j'ai eu droit au fond de teint, un trait de crayon, et à du rouge à lèvres! Sur le coup assez choquée de me voir ainsi, désormais, ce maquillage naturel, c'est presque tous les jours!
Par Marine H.
Tendance ColorBlock :)
La première fois que je me suis maquillée, c'était très jeune et avant tout pour m'amuser avec mes amies et c'était incroyablement coloré à y repenser, partant du jaune aux yeux jusqu'au rouge sur les lèvres! Avant-gardistes ?
Par Suleika H.
Quand je suis devenue femme
A part le maquillage pour petite fille, je me souviens surtout du premier jour où j'ai commencé à appliquer du mascara juste avant d'aller au collège. Ayant les cils blonds, la différence était flagrante. Puis, j'ai fini par ajouter un trait d'eyeliner avant de commencer à mettre du blush et travailler le teint... mais ça c'était quand j'avais 18 ans. J'ai adoré ce petit rituel maquillage du matin... et le regard des autres qui me faisaient sentir femme.
Par Anne D.
...un grand moment de solitude !!
Ma maman ne s'est jamais maquillée, donc je n'avais pas de modèle à copier, mais qu'est ce que je les trouvais jolies les "dames" très maquillées ! Alors, vers 13 ans, j'ai acheté du fond de teint (beaucoup trop foncé), du mascara transparent et du crayon noir avec mon argent de poche économisé des mois !! je vous laisse imaginer le résultat ... je vous rassure j'ai fait depuis de gros gros progrès !!!
Par Antonia F.
A 11 ans, pour mon anniversaire...
Je voulais ressembler à une grande, et j'ai donc mis un peu de rouge à lèvres. J'ai récemment trouvé une photo de cet anniversaire où j'avais gardé la bouche ouverte (en forme de poisson) pour pas que le rouge à lèvres s'en aille :))
Par Claire D.
Dès mon plus jeune âge
Il est difficile de me souvenir de la première fois où je me suis maquillée, tant il y a longtemps (j'ai 23 ans). On peut ainsi dire que je suis tombée dedans quand j'étais petite, car ma mère m'y a initiée toute jeune. Je devais avoir 4 ou 5 ans. Je me souviens que cette fois là, je n'ai pas cessé de lui demander de remettre un peu de fard à paupières. Merci maman de m'avoir appris cette chose qui est maintenant pour moi un élément indispensable de ma personnalité.
Par Deborah H.
Quelle cata !
Pour moi, la première fois ça a été une vraie cata comme pour beaucoup ;-) Ma figure ressemblait à un nuancier de peinture ! J'ai 40 ans et avec les années j'ai pris de l'expérience : je sais que les couleurs extravagantes ne sont pas pour moi... Je préfère un maquillage léger, soft mais très classe.
Par Stephanie D.
...à 18 ans
La 1ere fois c'était à 18 ans. Et on peut dire que la personne qui m'a aidée à me maquiller à très vite compris que je n'aimais pas le fond de teint ! Elle m'a bien conseillée et j'y ai pris goût. Depuis, et à 33 ans aujourd'hui, il n'y a pas un jour sans maquillage.
Par Mélanie M.
Avec ma grand-mère
Lorsqu'on partait en voyage en voiture, ma grand-mère s'installait à l'arrière à mes côtés avant d'arriver & se maquillait. J'avais alors le privilège de l'aider en portant le miroir ou lui donner crayons/rouge à lèvre/etc et de me maquiller! Un peu de rouge à lèvres, de mascara & du blush! J'étais la plus heureuse des petites filles! Mais ma vraie routine maquillage ne s'est mise en place qu'à la fin du collège...
Par Carine B.
Au collège
Assez garçon manqué, le maquillage ne m'intéressait pas... Et puis, un jour, je me suis dit : pourquoi pas moi ? Ce fut simple : khôl et mascara noir. Rien de plus, juste pour mettre mes yeux en valeur (ils sont noisette et tirent sur le vert selon le temps). Ce maquillage m'a suivi jusqu'au bac. Aujourd'hui, le maquillage ne sert que pour les "grandes occasions". Au quotidien, je ne prends pas le temps.
Par Sophie N.
Par curiosité...
C'était il y a fort longtemps, quand je n'avais encore que 5 ans... Une petite palette de fards à paupières bleus attirait mes yeux éblouis, et l'inévitable arriva! J'ai saisi cette petite boite, et ai peint ce visage d'enfant de toutes les nuances! ^^ Malheureusement, après ce joli massacre, cette boite m'a échappé des mains et se brisa. Ma pauvre maman, elle n'aura plus été en mesure de récupérer son fard à paupière bleu marine préféré...
Par Marine D.
Première approche

La fois où je me suis barbouillée de chocolat en poudre à mes trois ans, ça compte comme une première fois ?!

__________

Nina pour le Club Omotenashi : Bon... on va dire que oui ;-)

Par Lolita M.
...Catastrophique !!
J'étais jeune, 15 ans, c'était en été, j'ai voulu passer direct à l'étape poudre solaire ! J'ai emprunté (piqué) celle de ma mère, j'ai pris un gros pinceau et appliqué un peu partout sur mon visage ! C'était horrible, orange partout. Ma mère est arrivée, a rigolé et m'a expliqué comment se pratiquait l'application ! Je la remercie d'ailleurs; très bon souvenir !
Par Annabella D.
Y'a pas si longtemps que ça...
J'ai 17 ans. Ma cousine, qui a 4 ans de plus que moi se maquille beaucoup, depuis que je peux la suivre de partout, je la vois se maquiller. Sans jamais penser à me maquiller moi-même. Cependant, je me rappelle d'une fois, où ma cousine et moi somme sorties sans qu'elle porte de maquillage, cela semblait être une épreuve pour elle, et je me souviens très bien lui avoir dit que je ne serais jamais comme elle. Mais un an après, j'ai attrapée un gros bouton avant d'aller au collège et j'ai décidé de mettre du fond de teint, et voilà, je suis tombé dedans si je puis dire^^. J'étais en 5ème.
Par Sandrine V.
Oh là là !!! ...
Pour moi ce fut très tard car je ne suis pas une pro du maquillage et en fait je ne m'y intéressais pas plus jeune (j'ai 39 ans). Je vais plutôt vous parler de ma fille ! Depuis toute petite, elle aime le maquillage et à l'anniversaire de ses 5 ans, mon beau-père, pour me faire un peu "rager", lui a offert une palette de maquillage ... Sans commentaire : fard à joue sur les lèvres, rouge à lèvres de travers bien sûr, ombre à paupières un peu partout avec un mélange de couleurs psychédélique !! On a bien ri, et aujourd'hui à 13 ans, c'est une véritable addict du maquillage, largement plus que moi !!!
Par Christel B.
Une personne que je ne suis pas
Il y avait un garçon qui avait invité ma copine à une boum en lui disant qu'elle pouvait ramener avec elle toutes les amies qu'elle voulait. On avait treize ans et on voulait plaire. J'ai voulu jouer le grand jeu et du coup ça à été un loupé car je me suis maquillée avec des couleurs mal assorties à mon teint. Je suis blonde avec le teint clair. Le rouge à lèvres que j'ai utilisé était bien trop rouge et le fond de teint bien trop foncé. Du coup j'ai donné de moi une image "vulgaire" alors que je suis plutôt discrète. J'ai compris alors que le maquillage était un art et qu'il devait nous sublimer et pas nous transformer en quelqu'un que nous ne sommes pas.
Par Marion M.
Laborieux!!
C'était pour ma première sortie dans une "boum" et j'avais décidé de mettre le paquet... Malheureusement, c'est plutôt un paquet de maquillage grotesque que j'ai mis sur moi!! Le pire je crois, c'était le fard à joues... très très rose !!!
Par Helyse H.
Un rêve de princesse !
J'ai aujourd'hui 23 ans et je m'en souviens bien car c'est la grande soeur de ma meilleure copine qui m'a maquillée ! J'avais 12 ans et pour la première fois je pouvais inviter des copines pour mon anniversaire... mais aussi des garçons !! J'étais toute jolie. C'était un maquillage très discret, mais qui faisait ressortir mais petits yeux bleus. Et ma fête s'est très bien passée !
Par Habire Z.
Pour être une fille
Quand j'étais au collège, j'étais un vrai garçon manqué. J'en avais marre de cette image et je me suis entrainée pour être la plus belle à la soirée pour fêter la fin de l'année. Le jour J, je me suis maquillée... et il s'est mis à pleuvoir. Bien sûr, le maquillage n'était pas waterproof. Je vous laisse imaginer les yeux de panda!
Par Laure P.
Avec une esthéticienne à la maison
Ma mère qui avait peur que nous abusions du maquillage et qui voyait bien que, jeunes adolescentes, nous n'allions pas tarder à expérimenter toutes seules (j'avais une soeur aînée) avait fait venir une esthéticienne de ses amies à la maison. Elle nous avait prodigué ses conseils dans la salle de bain en nous apprenant à rester assez naturelles et à garder une peau saine. Je m'en rappelle pour le geste de ma mère apprenant à ses filles à user des charmes du maquillage pour séduire. Je m'en rappelle aussi pour cette ambiance de femmes entre elles que j'ai retrouvée par la suite dans les débuts de soirée, où les femmes se retrouvent dans la salle de bains, se maquillent ensemble, font des essayages et papotent...
Par Leila L.
... Catastrophique
Je devais avoir 8ans et je m’ennuyais. Pour tuer mon ennui je n'ai rien trouver de mieux que de fouiller dans les affaires a ma mère. Je suis tombée sur sa trousse a maquillage et bien sur comme vous pouvez le deviner je n'ai pas pu m’empêcher... rouge a lèvres en guise de fard à joue ... je ne vous dis pas la catastrophe !!! Lorsque ma mère est rentrée dans la salle de bain, elle a explosé de rire. Souvenir inoubliable !
Par Amélie R.
Pour une rentrée scolaire
Pour la rentrée en quatrième au collège, comme toutes mes amies je voulais me maquiller. Ma mère m'avait donc offert une poudre libre très légère, un gloss et un mascara transparent ;) J'étais ravie !!!
Par Emilie C.
...comme une poupée !
Je sais pas si on peut dire maquillée, mais en tous cas c'était notre intention avec ma copine. On était encore toutes jeunes, je ne me souviens plus vraiment de l'âge. Nos mamans buvaient tranquillement leurs cafés dans la cuisine, nous on coloriait avec des feutres mais évidemment, c'est plus rigolo de se dessiner sur le visage. Alors du feutre rouge pour les lèvres, comme maman, du rose sur les joues et du bleu sur les yeux comme Barbie. Je ne me souviens plus très bien, mais ma mère m'a raconté qu'elles avaient bien rigolé en nous voyant et ont eu bien du mal à nous "démaquiller".
Par Magali S.
En terminale
Jeune, j'étais un vrai garçon manqué. Je m'habillais tout le temps en jogging. Un jour, j'ai voulu essayer le maquillage pour donner un peu de couleur à mon visage. Je n'ai mis que du fond de teint et c'était si mal fait que le 1er à m'avoir vu, un ami, qui heureusement pour moi, a été assez attentionné pour ne pas se moquer, m'a demandé si j'avais pris un coup de soleil. J'étais très gênée et je suis partie passer de l'eau sur mon visage de suite. Aujourd'hui cela me fait sourire, et finalement, c'était une expérience assez drôle!
Par Gaelle R.
1ère fois où je me suis maquillée
La première fois où je me suis maquillée, c'est vers 14-15 ans pour un spectacle de danse classique où j'ai rejoint un groupe de "grands". On devait être visible sur scêne, et cela m'a donné confiance, je me suis trouvée jolie, j'ai même eu envie de continuer mais en plus "light. Je me suis passionnée pour le maquillage, j'ai même fait une formation complémentaire en cosmétique !
Par Cécile P.
...Laborieux !
La première fois que j'ai eu le droit de me maquiller, le feu vert m'a été donné par ma mère avec un beau coffret comprenant toutes sortes de couleurs de fard à paupières quand j'avais dans les 15 ans (j'en ai 23 aujourd'hui) ! Après quelques essais désastreux de maquillages vus dans les séries télé, je me suis résolue à faire moins... sophistiqué !
Par .
Clownesque !
La premiere fois que je me suis maquillee, c'était à l'âge de 4 ans à l'occasion d'une fête d'anniversaire chez moi avec une amie. Je peux vous dire que la mère de mon amie, venue pour la ramener chez elle, avait l'air horrifiée car on ressemblait toutes les deux à des clowns. C'était... clownesque !!! :)
Par Laetitia S.
Chez l'esthéticienne
Quand j'ai eu 14 ans, ma mère ma amenée chez l'estheticienne pour un cours de maquillage. Elle avait bien compris qu'elle ne pourrait pas m'empêcher de me maquiller! Donc, plutôt que de me laisser faire des choses horribles en cachette, elle m'a payé ce cours et je l'en remercie. Je n'ai jamais eu le teint orange, un regard de panda ou un crayon à lèvres foncé avec un rouge à lèvres clair! A moi les couleurs pastels et un maquillage adapté à mon âge!
Par Aurelie C.
Le jour où je me suis maquilllé pour la première fois
Alors moi, j'avais pas plus de 11ans. J'étais chez une amie, on voulait se maquiller comme nos "mamans" et s'habiller aussi comme elles. On a été dans la salle de bain et mon amie m'a maquillée. Juste après, nos maman sont rentrées et nous ont vues toutes les deux... Et bien, on s'est fait disputer parce qu'on avait pris tous le maquillage ! Voila ma première fois.
Par Manon V.
Il y a fort fort longtemps
La première fois que je me suis maquillée, c'etait quand j'etais petite (vers 8 ans), je me suis enfermée dans la salle de bains et j'ai essayé tous les produits de maquillage de ma mère, je ressemblais à un clown ! Mais je ne savais pas encore que certains maquillages étaient très durs a enlever ... =s Du coup, quand je suis sortie ma mère l'a vu direct malgré mes : "Nan maman, je me suis pas maquillée , pourquoi tu dis ça ?" =P
Par Morganne A.
Pour ma passion
La première fois, ce fut pour un de mes premiers spectacle de danse, je devais avoir 6 ou 7 ans, et je me souviendrais toujours de cette impression. Les papillons dans le ventre qui montent quand on ce couvre le visage de blanc et de paillette, un genre de moment de détente avec son corps pendant que les autres autour de vous paniquent. Et même aujourd'hui, c'est toujours la même magie!
Par Stéphanie V.
Avec les copines
J'étais en seconde, dans les vestiaires après la séance de sport. Mes copines se maquillaient après le sport, se prêtaient les produits, moi je n'avais jamais essayé. Et puis, la copine à coté de moi récupère son crayon khôl et me le tend machinalement... J'ai pensé pourquoi pas! J'ai souligné mon regard d'un trait de khôl noir, et là j'ai vu mes copines bouche bée : ben quoi les filles, ça me va bien ou vous n'êtes pas habituée à me voir maquillée? Ben ça m'allait très bien!
Par Huaux M.
Pour me protéger...
La première fois, c'était au collège. J'étais un peu trop ronde et tout le monde se moquait de moi. Le maquillage m'a aidée à me protéger du regard des autres, à créer une carapace de "beauté".
Par Valérie S.
En cachette...
Au collège, en cachette... Je cachais un crayon khôl noir dans ma trousse d'écolière et en arrivant au collège, je courais aux toilettes pour me maquiller, histoire de faire un peu moins "première de la classe" !
Par Najoua E.
...du vernis à ongles
L'un des premiers produits de maquillage que j'ai eu le droit de mettre et d'exposer aux yeux de tous, c'est le vernis à ongles. A l'âge de 10 ans, j'avais une belle trousse de maquillage...garnie de vernis à ongles de toutes les couleurs!
Par Kelly H.
Pour me faire des copines
La première fois que je me suis maquillée, j'étais en 4ème et beaucoup de mes copines se maquillaient même si on était jeune et moi, ma mère ne voulait pas car elle me disait que si je commençais jeune j'allais ressemble a ma tante ^^? Mais vu que toute mes copines se maquillaient, j'en ai piqué à ma mère et dès que je partais de chez moi, je me maquillais dans l'ascenseur, j'étais toute contente et des que je rentrais, je me démaquillais avec mes lingettes dans le sac... J'avais 15 ans .
Par Marijana B.
Pour imiter ma mère
Je devais avoir 7 ou 8 ans, je me suis enfermée dans la salle de bains, et j'ai commencer à sortir tout le beau maquillage de ma mère. Je n'ai pas pu résister à l'appel de toutes ces belles couleurs... Surtout les vernis à ongles... Que je n'ai pas pu retirer bien sûr donc moi aussi, comme d'autres, j'ai eu droit à ma punition ;)
Par Sarah A.
Moi, quand ça a commencé !

Et bien, ça fait quand même près de 10 ans, mais j'avoue que je m'en rappelle bien... J'étais allée dans la salle de bain, j'ai vue que ma mère était dans la douche, je suis allée piocher dans sa petite trousse à maquillage, et après je me suis tartinée de tout : rouge à lèvres, fond de teint, etc. Je crois que j'avais à peine 10 ans ...

Et depuis, je suis accro au maquillage !

Par Mathilde P.
Catastrophique!!!

La première fois que je me suis maquillée, j'avais 13 ans l'âge "ingrat"... J'avais mis un fard à paupières bleu ciel pailleté (j'ai les yeux verts...), un gros trait de eye liner noir pour faire un effet Cléopatre....!!

Le résultat était catastrophique mais ca ne m'a pas empêchée d'aller au collège comme ça pendant 1 an...!!

Par Nathalie W.
Entre filles...
La 1ère fois que je me suis maquillée, c'était lors d'une après-midi chez une amie, quand j'étais au collège. A l'époque j'étais assez garçon manqué ayant grandi avec des garçons... Du coup, j'ai un peu été "forcée" à me laisser faire... Aujourd'hui, en y repensant, j'étais bête car j'adore me maquiller maintenant!!
Par Kouta G.
Par curiosité
La première fois que je me suis maquillée, je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais 7 ans. Ma grande soeur avait oublié sa trousse à maquillage dans la salle de bain donc j'en ai profité. Puis, je suis descendue au salon parce qu'il y avait des invités. Et là tout le monde m'a regardé avec de grands yeux (j'avais oubliée de me démaquiller). J'ai été punie et mon père ma interdit de retoucher au maquillage. Bien évidemment, je ne l'ai pas écouté : j'avais éprouvé tellement de plaisir à me maquiller que j'ai recommencé quelques jours plus tard !
Par Clémence V.
Au lycée!

Et ce n'est vraiment pas la meilleure fois...

Petite fille, j'étais un vrai garçon manqué! Et puis à l'adolescence les choses changent... J'ai commencé à grandir et à vouloir m'affirmer. Et les erreurs de l'adolescence passent aussi par le maquillage! Quoi, vous ne mettiez pas du khol partout en grosse ligne épaisse, au dessus, en dessous, à l'intérieur, pour un involontaire look gothique très élégant quand le khol se mettait à couler? Et le fond de teint, plus foncé pour sembler bronzée !... Alala les années lycée... Mais après tout, on en rit bien en y repensant!

Par jackie a.
Lors de mes 17 ans
Avant on ne se maquillait pas autant que les jeunes filles d'aujourd'hui (j'ai 54 ans). De ce fait, j'ai commencé à expérimenter le maquillage lors de mes 17 ans révolu.. Et encore on ne se maquillait pas autant , juste du crayon et du mascara !! même pas de fond de teint ou autre...
Par Sandrine L.
Chez ma tante...
Mon premier maquillage je l'ai fait très petite. J'avais chipé chez ma tante son maquillage. J'avais 7 ans. J'adorais la voir se maquiller. Du coup j'ai fait pareil... Mais le résultat n'était pas le même. J'ai bien amusé la galerie. Depuis je me suis bien améliorée...
Par Mireille G.
Maquillage créatif
J'avais 11 ans et ma mère était prof d'histoire/géo. C'était au temps où l'on écrivait à la craie sur les tableaux noirs (j'ai la quarantaine)... Je lui avais piqué ses craies pour me maquiller : du bleu pour les yeux, du rose pour les joues... J'étais très fière de moi.
Par Elodie G.
Quand je recevais mon maquillage...
Vers mes 6 ans, je recevais chaque semaine un produit cosmétique (mascara, brillant à lèvre, rouge à lèvres, fard à paupière, blush... avec les pinceaux) et je m'amusais à tester, à mélanger les couleurs. En même temps, j'apprennais ce que c'était et à m'en servir. Grâce à cela, quand je suis arrivée à ma phase d'adolescence, j'ai su où étaient mes limites et j'ai adopté le khol crème et le mascara pour les yeux et juste un baume pour mes lèvres.
Par Rolande R.
Entre copines, en cachette
Quand j'avais 13-14 ans, nous allions acheter du maquillage avec mes copines en cachette et nous nous amusions à nous maquiller entre nous. C'est vraiment marrant de jouer les grandes! Bien sûr, nous prenions soin de tout enlever pour ne pas que nos parents ne s'en aperçoivent!
Par Angelique R.
Le rouge carmin de ma mère !
Mon premier maquillage, ce fut le rouge carmin de ma maman que je lui piquais pour m'en enduire les lèvres avec plaisir ! J'adorais cette couleur très vive, car elle symbolisait, à mes yeux de petite fille, la femme dans toute sa splendeur!
Par Aline N.
Pour un mariage
La première fois que je me suis maquillée, je devais avoir 8-9 ans. J'étais demoiselle d'honneur et, pour l'occasion, ma mère voulait juste mettre en valeur mes yeux avec un khol noir et un peu de blush pour avoir un joli teint... Un moment mémorable !
Par Aline N.
Pour un mariage.
La première fois que je me suis maquillée, je devais avoir 8-9 ans. J'étais la demoiselle d'honneur et pour l'occasion, ma mère voulait juste mettre en valeur mes yeux avec un khol noir et un peu de blush pour avoir un joli teint. Un moment mémorable !
Par Helene V.
Pour un spectacle
La toute première fois que je me suis maquillée, c'était pour le spectacle de fin d'année de danse classique. J’avais une dizaine d’année et ma mère m’avait mis du mascara et du rouge à lèvres. Pour moi c’était magique, c’était comme entrer dan le monde des adultes pour une soirée. Un moment inoubliable !
Par Gaelle P.
College/lycée
Pour les yeux, je dirais au collège... mais ce n'était qu'une fois ! Sinon j'ai commencé à mettre du fond de teint au lycée et à accentuer d'avantage mes yeux en terminale.
Par Valentine A.
Pour mon anniversaire !
Je fêtais mes 10 ans je crois. J'avais chipé le maquillage de ma mamie pour être la princesse de la soirée... Comme si j'avais eu besoin de ça ! Et je dois dire que l'effet de surprise était assez "énorme" pour tout le monde car j'avais voulu tout tester ! Vive les photos souvenirs !
Par Sophie D.
Premier rouge à lèvres
Je suis née dans les années 50 et les jeunes filles ne commencaient à se maquiller légèrement que vers 16-18 ans... Donc me voilà avec un rouge à lèvres bien rouge pour "marquer le coup" pour mes 18 ans : souvenir de fièreté et d'une joie légère comme le printemps ! Le plaisir du maquillage ne m'a jamais quittée depuis.
Par Marianne C.
Mon khol noir...

La première fois que je me suis maquillée, j'avais 15 ans : je voulais ressembler aux filles de mon college. Mes parents ne voulaient pas, trouvant que j'étais encore trop jeune pour ça; le seul maquillage autorisé fut le fameux khol noir. Il fallait bien sur que ca reste léger.

Depuis je m'en passe plus!

Par Mauric V.
Avec les moyens du bord !
J'avais 8 ans et je voulais ma maquiller comme à le télé... J'ai broyé de la brique pour faire du fond de teint, écrase une fraise sur la bouche et mis de la boue sur les paupière ! Je ne vous raconte pas la panique de ma mère…
Par Marie-ange D.
Des yeux de biche!
Première Boum. Pour cette grande première, je m'y suis prise la veille. J'avais 14 ans et voulais des yeux de biche. Après plusieurs essais (dur dur), j'ai obtenu le résultat souhaité. C'est maquillée que je me suis couchée... J'étais prête pour le grand jour!!! Sauf qu'au réveil, j'ai déchanté!!
Par Solenne M.
Pour le spectacle de fin d'année...
...comme toutes les petites danseuses qui doivent un jour se "produire" ! L'épreuve du mascara a été assez difficile à passer...délicat de contrôler ses réflexes quand on est petite :-)
Par Isabelle C.
A 16 ans, avec les conseils de ma mère
Je piaffais d'impatience pour pouvoir enfin me maquiller comme les filles du lycée et, à 16 ans, mes parents m'ont enfin autorisée à me maquiller. Ma mère m'a emmenée dans une parfumerie pour choisir une ombre à paupières, un gloss et un mascara de bonne qualité pour éviter les problèmes d'allergie : j'en ai gardé un goût certain pour les produits de marque!
Par Anne-lise B.
Première sortie en boite de nuit
La toute première fois que je me suis maquillée c'était pour ma première sortie en boite de nuit ! J'avais 14 ans, c'est une amie de la famille qui m'avait aidé et appris à me maquiller...
Par Marie D.
J'avais 19 ans !
Je venais d'avoir mon baccalauréat et j'avais enfin la permission de sortir le soir. C'était ma première soirée en discothèque. J'avais mis une belle robe bleue, du rouge à lèvres marron clair et du fard à paupières beige pour l'occasion... Comme j'étais fière !
Par Sandrine M.
Sketchs d'enfants
Enfant, je me maquillais avec deux amies lorsqu'elles et leurs familles venaient manger chez moi ou que nous allions chez l'une d'elle. Nous inventions des sketchs que nous montrions ensuite aux adultes. A l'époque, nous n'avions aucune notion du mariage des couleurs, c'était assez comique à voir!
Par Séréna D.
Au collège
Je voulais voir ce que ça donnait, donc j'ai commencé à me maquiller un petit peu les yeux... Puis, au fur et à mesure du temps, je mettais mes yeux de plus en plus en valeur. Quelques années plus tard, j'ai commencé à appliquer du fond de teint.
Par Juliana C.
Quand j'avais 5 ans!
Déjà toute petite, j'étais très coquette! Une amie de ma mère adorait me chouchouter et me mettait toujours du rouge a lèvres en cachette :) Jusqu'au jour où j'ai trouvé la caverne d'Ali Baba de ma mère avec tous ses jolis maquillages!! Ça n'a pas duré longtemps avant qu'elle le change d'emplacement ;)
Par Sophie C.
Pour un carnaval
La toute première fois que je me suis maquillée ( avec l'aide de ma maman ), j'avais 9 ans et c'était pour le carnaval de mon école... J'étais déguisée en gitane et ma mère avait choisi un très beau rouge à lèvres mat, je trouvais que ça faisait "grande fille", ça allait parfaitement avec mes multiples bracelets et autres bijoux ! J'ai aimé cette sensation de me faire belle... j'ai quand même attendu 6 ans plus tard pour recommencer à me maquiller !
Par Thuy D.
Au collège en cachette
Ouh là ! La première fois que je me maquillais, j'avais 14 ans (au collège) en cachette car mes parents ne voulaient pas!! En rentrant de l'école je me démaquillais (toujours en cachette) ! Que de bons souvenirs ...
Par Valérie L.
Comme toutes les ados !
La première fois que je me suis maquillée, je devais avoir 13 ou 14 ans. Mais le maquillage était très léger, sinon ma mère ne m'aurait jamais laissée sortir ! J'avais un peu de crème teintée pour cacher les petites imperfections de l'adolescence et du crayon pour les yeux dans les tons parme. Léger, mais suffisant pour une jeune fille je pense.
Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content Syndicate content